L’histoire du libéralisme de la Première Guerre mondiale à nos jours

Si nous revenons en arrière, cest-à-dire après la première guerre mondiale, il faut se rappeler que le libéralisme a été lune des premières théories à émerger suite à cette guerre.  En effet, à la fin de la première guerre mondiale la vision obscène était vraiment dénoncée et à la sortie de cette guerre, il aura une condamnation de cette idée de la guerre nécessaire. Une idée qui montre que linternational est une confrontation de puissance. Et cest là quapparait linstitutionnalisme libéral avec Woodrow Wilson le président des états unis pendant la première guerre mondiale. Sa grande idée était de construire des institutions internationales. Dont, il y a eu linvention de multilatéralisme, création des sociétés des nations (SDN), pour mettre de lordre et des normes mais surtout établir une paix dans le monde. Cette idée va être soutenue par tout un courant intellectuel qui va dominer dans les années 1918 à 1920. A partir de là, les premiers signes libéralismes apparaissent.

Selon les libéraux à lépoque, le monde na pas besoin de guerre, la guerre nest pas nécessaire, elle est couteuse, elle est inutile et contreproductive. Mais, hélas quelques année plus tard cest le totalitarisme qui va triompher et qui va conduire à une seconde guerre mondiale. Une guerre qui va conduire également à une apocalypse, des génocides et plus de 60 million de morts, Une guerre terrible ou lhumanité nétait pas loin de son autodestruction complète.  Cest après cette affreuse guerre quil aura une nouvelle réflexion sur les relations internationales à savoir la coopération, le pacifisme et léchange. Apres cette seconde guerre mondiale, le libéralisme va être considéré par le monde comme étant un courant très éloigné de la réalité. Le libéralisme est vraiment critiqué à lépoque et il sera dénoncé comme un courant idéaliste et utopiste.

Car les théoriciens libéraux qui pensaient pouvoir éviter un second conflit mondial par la création  des organisations internationales avec  la société des nations (SDN) créent en 1919. Et cette organisation SDN qui va être un échec et il aura ensuite une seconde guerre mondiale ce qui marquera le déclin de libéralisme en relation internationale et cest le courant réalisme qui va triompher par la suite qui semblait fournir une bonne explication de la politique internationale. Et cest ce courant réalisme va dominer le monde jusqu au début des années 1990. Apres la chute du mur de Berlin et leffondrement de lURSS, cest-à-dire dans les années 1989, un nouvel ordre mondial va se mettre en place. Un monde unipolaire dans lequel les états unis dAmérique apparaissent comme lunique super puissance à partir de 1991. Cest à partir de cette date que le libéralisme dans les relations internationales va réapparaitre et va avoir une nouvelle vision.

En effet, ce qui faisait la particularité de libéralisme est que, les théoriciens libéraux étaient toujours optimistes de la nature humaine et sa croyance. En cela, ils vont donner une grande importance à lêtre humain, car ils vont le placer au centre des relations internationales à titre dexemple : la liberté, lEtat de droit de lhomme, la démocratie représentative, la coopération internationale, les droits de lhomme, le libre-échange, etc. Et dans toutes sociétés qui respectent ces règles, les décideurs et les acteurs politiques sont davantage soumis à la volonté de la population qui na pas du tout dintérêt dans les conflits que cela soient international, national ou interétatique. Mais il faut aussi rajouter que ce paradigme reconnait également lexistence de plusieurs acteurs sur le plan international, tel que les Etats, les organisations internationales (OI), les organisations non étatique(ONG) et aussi les firmes multinationales (FMN). Il faut aussi ajouter que les théoriciens libéraux reconnaissent un intérêt partagé entre les Etats, surtout le besoin dune sécurité collective plus important que les recherches uniquement pour des intérêts personnels nécessairement facteur de conflit. Et si cette morale libérale est respectée au sein du système international, il serait possible alors déradiquer le fléau de la guerre et instaurer une paix durable entre les nations. Par conséquent, il y a certains libéraux qui pensent que cette démocratie libérale ou placer lindividu au centre des relations internationale est considéré  comme une entrave à la guerre.

En effet, comme nous pouvons le constater dans le monde daujourdhui, surtout dans les pays dits démocratiques, nous pouvons voir dans ces pays des hommes politiques qui agissent et se battent pour leurs propres intérêts. Ils ont une ambition de parvenir ou de rester toujours au pouvoir par un intermédiaire des élections. Or ils nont pas répondu ni respecté les exigences de lopinion publique et de la société civile. Avec cette liberté et linstauration de la démocratie ainsi que les acteurs, les organisations internationales ou même lindividu que les libéraux estiment comme un moyen détablir la paix, apparaissent aujourdhui sur la scène internationale étant comme une nuisance, parce que nous constatons des crimes organisés, des terrorismes, créations des groupes rebellesJuste pour qu un individu ( un homme politique) ou un groupe de personne atteignent leurs objectifs. Et cest là que la théorie libérale devient comme une théorie pour quelquun.Alors, nous pouvons dire que, lorsquun gouvernement nest pas daccord avec son opposition il peut la qualifier de terrorisme ou de rebelle ce qui devient souvent des guerres interétatique, une guerre dans laquelle  tout le monde se bat pour quelquun comme le disait Rober Cox  « une théorie est toujours pour quelquun »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *