Qui est Elon Musk ?

Récemment, j’écoutais une vidéo YouTube  sur le progrès de la technologie (plus particulièrement les nouveaux dangers dans le monde du piratage) et dans celle-ci, on y parlait d’une puce dans le cerveau qui permettrait de contrôler les ordinateurs via la pensée.

Cette puce développée par la compagnie Neuralink, une entreprise cofondée par Elon Musk, m’a fasciné et impressionné. J’ai d’ailleurs eu une conversation avec un de mes collègues, notamment sur cette puce, mais surtout sur Elon Musk.

Suite à cette conversation, j’ai commencé à être beaucoup intèressé par cet ingénieur qui repousse sans cesse les limites de la créativité (même lorsque le monde n’est pas en accord avec lui). Ces deux évènements m’ont amené à écrire cette dissertation sur lui, un ingénieur qui s’est grandement illustré mondialement.

La question se pose alors, qui est Elon Musk ?

Elon Musk est né le 28 juin 1971 à Pretoria en Afrique du Nord. Dès l’âge de 10 ans, il développe un grand intérêt pour la programmation, et réussit à apprendre par lui-même à programmer. Il se révèle qu’il est très doué en programmation, car seulement deux ans plus tard (à l’âge de 12 ans) il publie son premier programme, un jeu vidéo qu’il nomme Blastar.

J’ai recherché ce jeu, et bien que dépassé graphiquement, il s’agit tout de même d’un jeu bien conçu qui ressemble de proche ou de loin à « Space Invador ». Ce jeu montre bien une des caractéristiques dominantes chez Musk, la persévérance ainsi que la réalisation d’un rêve qui semble irréalisable.

En effet, peu de personnes peuvent dire avoir réalisé un jeu vidéo ou d’avoir eu les compétences pour créer un jeu vidéo à seulement 12 ans. Toutefois, être aussi doué demande beaucoup de pratique et cela peut amener à un isolement par rapport aux autres enfants. En effet, il était introverti et studieux, ce qui a causé beaucoup d’intimidation de la part des autres élèves .

Elon Musk est reconnu pour énormément de projets qui varient énormément les uns des autres. Cependant, ceux-ci suivent en majorité sa mission et ses valeurs. Elon Musk cherche à éviter à tout prix la disparition de la Terre et ainsi ses projets visent la survie de l’humanité.

De plus, Elon Musk est reconnu pour être une personne qui travaille à l’extrême pour ce en quoi il croit. Cette qualité, qui peut être d’ailleurs considérée aussi comme un défaut (il travaille énormément d’heures par semaine, ce qui réduit le temps qu’il a consacré pour le reste des aspects de sa vie) lui vaut le respect de plusieurs, surtout de ces employés : « Tous les employés de Musk respectent sa grande détermination, son autodiscipline, sa capacité à tirer le meilleur de chacun.

De longues heures, des échéances folles et des priorités en constante évolution, les rythmes sont difficiles pour les employés, mais ils savent à quoi s’en tenir lorsqu’ils embrassent la vision de Musk.»

Avec toute cette détermination et ce temps employé pour ses idées, Elon Musk a réussi à accomplir et a réellement innover dans toutes sorte de domaine tout en restant fidèle à sa mission de préservation de l’humanité.

Prenons par exemple deux ce ces compagnies, SpaceX spécialisé en aérospatial et Tesla en automobiles. Pour SpaceX, Musk a initialement fondé cette compagnie pour réduire les couts de transport et ainsi rendre possible les voyages dans l’espaces pour des citoyens.

Pour ce faire, cette compagnie a créé de nombreux nouveaux system de propulsion comme le « Merlin engine » De plus, pour réduire encore d’avantages le coût, cette compagnie c’est tourné vers des systèmes de transport telle que des fusées qui peuvent être réutilisé plusieurs fois.

En plus, de couper sur les prix pour les fusées, cela permet de réduire grandement le nombre de pièces nécessaire à chaque lancé et ainsi utiliser moins de ressource dans un monde qui en est de plus en plus limité.

Une de leur fusée se nomme Falcon 9, et elle a été entièrement conçue par SpaceX pour qu’elle soit moins dépendante et plus fiable. Cette compagnie a d’ailleurs été choisie en 2012 pour aller délivrer de l’équipement dans la station internationale, une première pour une compagnie aérospatial commercial.

Elle a utilisé le SPACECRAFT dragon monté sur la fusée Falcon 9 pour la propulser en orbite. Dragon est capable d’aller porter des personnes ou des équipements en orbites et en faire revenir (le seul qui peut présentement faire cela). Avec tous ces avancés technologique, la compagnie ainsi que Musk souhaite coloniser Mars.

Ce projet rejoint la vision de Musk, car celui-ci ne croit pas que la terre soit assez pour l’homme et qu’il faudra tôt au tard aller coloniser d’autre planète pour que l’humanité survive.

Pour Testla, cette compagnie a eu une immense influence sur le secteur des voitures électriques (beaucoup mieux en coût pour l’usager à long terme et pour l’environnement).

En effet, ces voitures électriques ont permis de a créer un nouveau marché automobile qui auparavant était presque entièrement dominer par la voiture à essence depuis plus d’un siècle. En avril 2017, la valeur boursière de Tesla à dépasser celle de GM, malgré seulement 250 000 automobiles vendus à chaque année.

Cela montre bien l’intérêt nouveau des citoyens pour les voitures électriques, tout cela en grande partie grâce à Tesla. Ce nouvel intérêt pour l’électrification des voitures à aussi attirer de grand constructeur d’automobile tel que Volvo, BMW, PSA et même GM [5]. Avec ces nouveaux acteurs, cela ne peut qu’insister la recherche et ainsi le développement de technologie encore plus poussé pour réduire les couts de production et rendre la voiture électrique plus abordable, ce qui est un moyen efficace de lutter contre les changements climatiques.

Bien que Musk soit tourné vers le progrès et qu’il encourage les nouvelles technologies, pour lui, l’intelligence artificiel pose un grand danger pour l’humanité. Il est convaincu que l’AI peut facilement dépasser les capacités humaines. Si celui-ci est mal conçu, il pourrait causer la perte de l’humanité en adoptant des comportements imprévisibles. Bien que ce scenario ressemble à celui d’un film de science-fiction, il n’est pas le seul à être inquiet : « AI scientists at Oxford and at UC Berkeley, luminaries like Stephen Hawking, and many of the researchers publishing groundbreaking results agree with Musk that AI could be very dangerous..»

Il compare d’ailleurs le danger de l’AI comme étant plus grand que le nucléaire. Pour lui, il faudrait que les gouvernements fassent des études sur cette nouvelle technologie pour instaurer des règles et des lois afin de l’encadrer.

Cependant, le monde ne voit pas encore l’AI comme une menace et il ne croit pas que de telle loi seront mises en place. Il est aussi inquiet que des compagnies comme Google et Facebook aille trop de place dans le développement de l’AI.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il a cofondé OpenAI afin de contrer ces grandes compagnies.