Dopage (sport)

L’Ostwaldois Pierre-Xavier Frank et Françoise Couic-Marinier, docteur en pharmacie à la faculté de Strasbourg, ont coécrit un livre pour permettre aux sportifs d’améliorer leurs performances de manière naturelle, en utilisant la micronutrition, l’aromathérapie et la gemmothérapie.

Le dopage une méthode utilisée depuis longtemps a commencé à inquiéter les spécialistes.

Ils sont effrayés par l’utilisation de ses substances dopantes par les sportifs novices comme professionnels. Le phénomène, périlleux pour le bien-être, s’aggrave. En effet Lorsque les athlètes trichent en se droguant, ils se font du tort et nuisent à leur sport tout comme à leurs pairs qui participent aux compétitions sans se droguer.

De plus, ils font du préjudice aux individus, aux collectivités et aux nations qui les ont défendus, appuyés, motivés et, d’une certaine façon, ont vécu par leur entremise. Résultats de recherche C’est en ce moment que Pierre-Xavier Frank et Françoise Couic-Marinier entre en jeu.

Pierre-Xavier Frank est pharmacien, diplômé depuis 2011 de la faculté de pharmacie de Strasbourg. « J’ai une grosse affinité avec le sport, explique-t-il. Quand j’ai dû écrire ma thèse de pharmacie pour obtenir mon doctorat de pharmacie, j’ai décidé de le faire autour du sport et des médecines alternatives et complémentaires à l’allopathie. ».

«POURQUOI NE PAS UTILISER LES VERTUS DE LA NATURE»

Les jeunes ne comprennent pas pourquoi les athlètes ne choisissent pas les vertus de la nature pour améliorer leurs performances que de prendre des substances nocives pour la santé. Le jeune pharmacien choisit la micronutrition, « car l’alimentation est le premier médicament et on peut avoir une utilisation pharmacologique des nutriments. » qu’il avec l’aromathérapie et l’homéopathie.

Parmi les membres de mon jury de thèse, il y avait Françoise Couic-Marinier, qui est pharmacienne d’officine et spécialisée en aromathérapie. Le feeling est assez vite passé avec elle ».

Le biologiste et plongeur alsacien Serge Dumont jury de la thèse. « À la fin De ma soutenance, il est venu me dire que mon travail était très intéressant. Il l’avait fait lire à des copains médecins dommage de laisser ce travail dormir dans un coin. ».

En effet Françoise couic-Marinier l’avait encouragé a faire cette thèse dans le but d’un éventuel livre. « J’ai tenu parole. Avec Françoise, on a retravaillé la thèse.

Elle l’a enrichie sur l’aspect aromathérapie et homéopathie, en y ajoutant la gemmothérapie, la science des bourgeons utilisés pour soigner (lire le lexique ci-contre). Moi, je me suis concentré sur la micronutrition. Et on a vulgarisé le texte pour le rendre accessible à tous. ».

Après plus de trois ans d’écriture, les auteurs ont publiés en qui s’Intitule « Sportifs, boostez vos performances au naturel »le livre conseil amateur comme professionnel . En effet le livre a été teste sur huit sportifs amateurs.

On a aussi contacté d’autres professionnels de santé, dont des kinés préparateurs, en leur faisant parvenir une liste d’huiles essentielles.

Ils ont eu d’excellents résultats et l’un d’entre eux a ajouté une note sur son expérience à la fin du bouquin. ». Il existe des protocoles très précis.

On regarde quelle pathologie on peut traiter. Par exemple, le budget de l’aromathérapie à l’hôpital de Valenciennes est de 100 000 euros par an.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *