A-t-on vraiment besoin de plus de rationnel

Le vol est un crime très commun chez les criminels. Pour avoir commis un tel délit, le criminel peut avoir jusqu’à plusieurs années de prison. Pourtant, chaque jour nous pouvons constater à la radio et à la télévision des centaines de personnes qui sont victimes de vol. Pourquoi le criminel commet-il des vols alors qu’il sait qui peut aller en prison ? Cela nous amène à la question suivante : « Le criminel peut-il agir véritablement de façon rationnelle ? »

Voici une question intéressante qui devrait nous faire percevoir différents points de vue sur le criminel. Pourtant, ils évident de répondre à cette question que le criminel ne peut pas agir véritablement de façon rationnelle.

Certainement, tout le monde n’a pas les mêmes opinions. Certains individus peuvent être d’avis qu’il ne peut en aucun cas agir de façon rationnelle puisque pour être rationnel il faut agir avec raison. Pourtant d’autres diront que le criminel doit pouvoir agir avec raison pour pouvoir effectuer et planifier des crimes comme des vols. Dans ce texte, nous allons essayer de démontrer que le criminel ne peut pas agir de façon rationnelle.

Nous avons la certitude que le criminel ne peut agir de façon rationnelle étant donné que pour pouvoir agir de façon rationnelle il faut avoir conscience de nos actions et avoir de bonnes intentions. C’est ce que signifie la rationalité pratique : « qui vise à contrôler et à ordonner consciemment nos actions en les appuyant sur de bonnes raisons. » Ceci dit, si nous assignons le terme criminel à une personne ce n’est pas pour rien. Il a nécessairement fait quelque chose de mal ou qu\’il n\’aurait pas dû. Pour pouvoir agir de façon rationnelle il faut avoir conscience de ses actes et s’assurer qu’elle son fait avec de bonnes raisons. Ceci dit, ce n’est pas le cas du criminel.

Comme exemple, prenons un voleur qui voudrait devenir riche. Il décide donc d’aller dans une banque pour y voler de l’argent pour ensuite devenir riche. Il n’y a rien de rationnel à l\’intérieur de ce propos. Premièrement, le criminel sait qu’il peut faire des années de prison s\’il commet ce vol, mais il décide tout de même de le faire. Cela démontre que le criminel n’a pas conscience de ses actes. Deuxièmement, ce n’est certainement pas une bonne raison d’aller braquer une banque parce qu\’il veut devenir riche. Cela confirme donc que le criminel ne peut agir de façon rationnelle puisqu’il n’a pas conscience de ses actions et qu’il n’a pas de bonne raison pour voler la banque.

On peut contester cette idée que le criminel a tout de même une forme de rationalité en lui qui est la rationalité instrumentale : « aspect de rationalité pratique qui concerne le choix des moyens ou des instruments les plus efficaces ou les plus utiles pour atteindre un but. » Le voleur qui décide de voler une banque ne peut pas se présenter comme ça sans savoir ce qu’il fait. Voler une banque n’est pas simple. Il y a des caméras et de la sécurité. Cela prend un plan et des stratégies. Le voleur doit penser à toutes les manières possibles de voler la banque avec tous les moyens qu’il a à sa disposition. Il devra établir les moments d’agir, comment il va agir et avec quel objet il va agir. Tout cela demande de la raison. De plus, le criminel qui vol une banque doit penser aux conséquences à long terme et à court terme. Il sait que s’il réussit son coup, il deviendra riche immédiatement, alors que s\’il rate son coup, il devra passer de longues années derrière les barreaux. Donc en ce sens, le criminel a une partie de rationalité dans ce qu’il fait donc il peut agir rationnellement.

Il vrai que le voleur doit penser avec raison des manières d’effectuer son crime. Mais de dire qu’il s’agit de rationalité instrumentale n’est pas correct. Tout d’abord, pour que cela soit de la rationalité instrumentale, il faut que cela soit de la rationalité pratique donc pour pouvoir accéder à la rationalité instrumentale il faut avoir de la rationalité pratique. Or le criminel ne peut être rationnel avec ses actions. Si le criminel avait de la rationalité en lui il saurait que ce qu’il fait est mal et qu’il ne devrait pas le faire, mais ce n’est pas le cas. De plus, dans la question, on mentionne le mot véritablement. Ce mot a une signification particulière puisqu’il approfondit la question. Ce mot fait de sorte qu’on se demande si le criminel peut réellement agir en respectant des règles. Il existe une règle qui se nomme la règle d’or ou l’éthique de la réciprocité qui stipule : « il ne faut pas faire aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse. » Si l’on compare cette règle avec les actions du criminel on peut clairement voir qui ne la respecte pas et qu’il fait plutôt le contraire de la règle. Cela montre donc clairement que le criminel ne peut être rationnel.

Somme toute, le criminel ne peut pas agir de façon rationnelle. Il agit plutôt de façon irrationnelle avec ses actions sans bon raisonnement et que quoique l’on puisse croire que ses actions nécessitent un raisonnement, il faut se rappeler qu’avec internet de nos jours on peut trouver tout ce qu’on a besoin sans même avoir à penser.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *