Les mécanismes d’assistance technique et financière à la formation au Maroc

Il existe au Maroc deux mécanismes complémentaires dencouragement à travers une assistance technique et financière pour lidentification et lexpression des besoins des entreprises en compétences et la réalisation des actions de formation qui en résultent: Les Groupements Interprofessionnels d\’Aide au Conseil (GIAC). Les Contrats spéciaux de formation (CSF) Groupements Interprofessionnels dAide au Conseil (GIAC).

Neuf GIAC ont été créés entre 1995 et 2006 dans lobjectif dapporter une assistance technique et financière aux entreprises pour faire émerger leur demande en formation en cours demploi et identifier leurs besoins en compétences. Les taux de financement des actions assurés par les GIAC atteignent 100% pour les actions dinformation et de sensibilisation et 70% pour les études et le conseil pour la définition dune stratégie de développement et lingénierie de formation Système des Contrats Spéciaux de Formation (CSF) Ce système, géré par un comité central et 10 comités régionaux, à composition tripartite (Etat, Entreprises, Salariés), vise à inciter lentreprise à intégrer la formation dans son plan de développement en lui accordant une assistance financière pour la réalisation des actions de formation de ses ressources humaines. Les CSF permettent à lentreprise, qui a engagé des actions de formation au profit de son personnel, de récupérer une partie du montant des dépenses consentis à cet effet. Les taux de remboursement des dépenses effectuées par les entreprises peuvent atteindre 70% pour les actions de formation planifiées individuelles, 90% pour les actions de formation planifiées groupées, 40% pour les actions de formation non planifiées et 80% pour les actions dalphabétisation professionnelle.

Le champ dapplication et les objectifs de la formation continue sont définis par la Charte nationale déducation et de formation promulguée en décembre 1999. La Charte considère que la formation continue est un facteur essentiel pour satisfaire les besoins en compétences des entreprises et les accompagner dans le contexte de la globalisation des économies et de louverture des frontières. Selon la charte, le système de formation continue doit concerner lensemble des populations en cours demploi ou menacées de perdre leur emploi (reconversion).

Ainsi divers modes de formation continue doivent-ils être développés afin de toucher les salariés dentreprises publiques et privées, les employés de ladministration et des collectivités locales, ainsi que les populations actuellement marginalisées ou insuffisamment qualifiées (article 53) Royaume du Maroc, Commission Spéciale Éducation et Formation, (1999, Octobre). La Formation en Cours dEmploi (FCE) est régie par le décret n° 2.73.633 portant création de la Taxe de Formation Professionnelle (TFP) tel que modifié et complété et par les manuels de procédures des Contrats Spéciaux de Formation (CSF) et des Groupements Interprofessionnels d\’Aide au Conseil (GIAC). Les actions de formation en cours demploi, financées sur une fraction de la TFP, comprennent : Les actions dinformation et de sensibilisation à la formation en cours demploi au profit des organisations, des chambres professionnelles et des entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises ;Les études et le conseil pour la définition dune stratégie de développement des entreprises et des branches professionnelles et des besoins en formation en cours demploi qui en découlent ;Lingénierie des plans de formation en cours demploi, qui comprend le diagnostic des besoins en formation et lélaboration des plans de formation qui en découlent ;Les actions de formation continue : réalisation des programmes de formation au profit des salariés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *