Des contenus publiés sur Internet

L\’identité numérique, c\’est l\’ensemble des contenus publiés sur Internet qui vont permettre de définir l’individu sur internet. L\’identité numérique regroupe donc les contenus postés en ligne et sur les réseaux : blogs, réseaux sociaux, commentaires, tweets, photos … Il va y avoir deux types de contenu posté sur le net : ceux maîtrisés par la personne concernée (publiés par elle) et ceux non-maîtrisés par la personne concernée (publiés par un tiers).
En clair l’identité numérique va être toutes les traces que l’individu va laisser sur internet et qui vont permettre de mieux cerner un individu. C’est donc pour cela qu’il faut gérer son e-réputation .

I. Les traces volontaires

Les traces volontaires sont des informations sur la vie privée que l’internaute publie volontairement. Cela peut correspondre au profil rempli sur les réseaux sociaux, les messages et photos publiés. Mais aussi les CV, l\’itinéraire de covoiturage laissé sur un site spécialisé. C’est comme cela que l’on contrôle son e-réputation.
Ces traces seront toujours publiques, tout ce qui est publié reste stocké sur des serveurs, rien n\’est totalement effaçable. Elles constituent l\’identité numérique d\’une personne : leur addition peut permettre de retrouver toutes les facettes de la personnalité, de la vie sociale ou professionnelle de la personne. C’est pour cela que l’internaute a une responsabilité et doit faire attention à ce qu’il publie.

II. Les traces involontaire

À partir du moment où nous nous connectons à Internet, nous laissons systématiquement des traces de notre passage. L’adresse IP permet à l’ordinateur d’être identifié sur le réseau Internet. Elle permet aussi de collecter des informations telles que :
• L’heure de votre connexion,
• Les sites que vous avez visités, le temps que vous passé dessus, les pages consultées, les documents téléchargés,
• Les mots-clés de vos recherches.

Des logiciels \”espions\” appelés « cookies » peuvent s’installer sur votre ordinateur et enregistrent toutes vos recherches. Par la suite, ils peuvent dresser un profil détaillé de l’internaute : ses goûts musicaux, ses destinations touristiques, sa profession…
Les cookies peuvent aussi nous suivre sur les sites commerciaux et donc nous proposer des offres pour inciter à l’achat.

III. Les traces héritées

Les traces héritées c\’est ce que les autres disent d\’une personne en commentant son travail, photos en citant ses publications, en partageant des choses sur la personne, en créant des liens.
Les traces héritées sont des informations qui vont concerner la personne, mais qui n’ont pas était publiées comme par exemple une photo de classe sur laquelle votre nom est indiqué, une photo de vous prise lors d’une soirée raclette qui est publiée sur Facebook, votre photo/votre nom dans l’organigramme de la société pour laquelle vous travaillez ou dans votre club de sport…
Traces héritées, subies c’est donc ce que les autres disent de nous (Toute publication par une personne qui nous mentionne).

IV. L’identité Numérique sur Facebook

De nombreuses études on était réalisée sur les études de comportement des individus et les aller retours entre la vie réel et les réseaux sociaux.
Depuis 2014 Facebook demande aux utilisateurs d’utiliser leur véritable identité avec leurs véritables noms et informations. Cette volonté trouve sa source dans l’ADN du réseau social. En effet, Facebook a été créé en 2004 comme « trombinoscope virtuel » pour les étudiants de l\’université Harvard. Le but était donc de parler et retrouver des « personnes de la vrai vie »
La volonté d’utiliser les vrais noms et parce que les personnes font moins les fous avec leurs véritables identités.
Cela est d’ailleurs rappelé dans le règlement de Facebook « L’exigence de Facebook concernant l’utilisation d’un nom réel crée un environnement plus sûr. (…) Lorsque les personnes expriment leur avis et agissent en utilisant leur véritable identité et leur réputation, notre communauté devient plus responsable. »
Depuis 2015 leurs politiques de vrais noms est plus souple les utilisateurs peuvent utiliser des pseudonymes sous certaines conditions.
Facebook maintient sa politique, en effet les individus sont plus responsables sous leurs véritables identités et cela évite le harcèlement, l’agressivité.

Conclusion :

La morale de cette histoire c’est qu’il faut faire attention à ce que l’on poste sur Internet car cela peut nous suivre de nombreuses années et causer du tort à notre vie professionnelle et sociale. Nos images peuvent être utilisées par des personnes malveillantes pour illustrer leurs devoirs d’informatique par exemple.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *