De maintenance des équipements industriels

Dans le cadre de ma formation en licence génie industriel à l’université Paris-Est Marne La Vallée, j’ai réalisé mon stage de fin d’année à la RATP. Mon stage s’est déroulé au sein du département Matériel Roulants Bus (MRB) dans l’unité Ingénierie Autobus et Equipements (IAE), qui a répondu favorablement à ma demande en me proposant un stage d’une durée de 3 mois.

J’ai eu l’opportunité de participer à des missions diverses qui m’ont permis d’apprendre le métier de maintenance et m’épanouir aussi bien sur le plan professionnel que personnel.

L’unité IAE participe au nouveau projet « plan bus 2025 ». Ce plan consiste à convertir les 4700 bus à énergie diesel ou hybride à l’énergie électrique ou GNV dans une évolution technologique et écologique à l’horizon 2025. Ces nouveaux autobus seront équipés d’écrans d’informations voyageurs. Pour l’instant le premier fournisseur est la société LUMIPLAN. Ces écrans ont une taille de 29’’, et ils sont en complément des bandeaux lumineux de bord qui affichent en temps réel les déplacements des bus.

Ainsi la mission principale de mon stage est de paramétrer ces écrans voyageurs qui sont intégrés dans les autobus de la RATP. En complément de la mission principale de mon stage, j’ai également participé aux tests de ces écrans en ateliers et sur le terrain.

Ceci m’a permis de découvrir un nombre important d’équipements embarqués non visible dans les autobus assurant différentes missions tel que l’aide à l’exploitation, la géo-localisation, le système aide a la maintenance, la billetterie,… Dans ce rapport de stage, je vais présenter l’entreprise, ses activités, le projet dans lequel je m’inscris.

De plus je vais décrire les différentes activités et tâches que j’ai effectué.

2 Présentation de l’entreprise Dans le présent paragraphe, je présente l’entreprise, ainsi que le département dans lequel j’ai effectué mon stage.

2.1 Le Groupe RATP La RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens), est un établissement public à caractère industriel et commercial de l’Etat qui assure l’exploitation d’une partie des transports en commun de Paris et de sa banlieue. Elle emploie plus de 50000 personnes et exploite les transports publics en Île-de-France grâce à quatre réseaux multimodaux qui sont : Le Bus, Métro, le RER et le tramway.

La RATP est l’une des plus grandes entreprise de transports en commun dans le monde avec un chiffre d’affaire de 2787 millions d’euro, elle transporte plus de

3.3 milliards de voyageurs par an. La RATP intervient aussi dans plusieurs agglomérations françaises en tant qu’opérateur, gestionnaire et assistant technique comme à Mulhouse, Clément-Ferrand, Annemasse…. RATP France réalise également des études et expertises des réseaux de transports, pôles d’échanges et divers projets de transport et d’inter modalité.

Aujourd’hui la RATP s’étend jusqu’à l’international. RATPDev, la plus importante filiale de l’EPIC, apporte une assistance à l’exploitation du RER d’Athènes (3 lignes d’une longueur totale de 260 kilomètres). RATPDev est également actionnaire de La Ferroviaria Italiana (LFI), exploite un réseau ferroviaire et routier autour d’Arezzo en Toscane, ainsi que M’Dina Bus à Casablanca. En dernier, RATPDev intervient dans le domaine de la maintenance et du conseil (gestion, marketing).

2.1.1 Historique Le transport en commun en France existe depuis un siècle et demi. La RATP à agréger les réseaux de transports en commun parisien existants lors de sa création le 21 mars 1948. Ci-dessous quelque date clés du transport en commun parisien avant la création de cette entreprise

Ø 1855 : la Compagnie Générale des Omnibus (C.G.O) créée par le préfet Haussmann.

Ø 1899 : la Compagnie de Métro de Paris (CMP) c’est le nouveau réseau de construction des futures lignes, deux ans plus tard, ouverture public le 19 juillet 1901 sur la ligne de métro 1.

Ø 1921 : Société des transports en commun de la Région Parisienne (STCRP) qui est devenu le monopole des transports en autobus et le tramway (112 ligne de tramway, 41 lignes d’autobus)

Ø Loi du 21 Mars 1948 : Création de la Régie Autonomes des Transport Parisienne (RATP).

2.1.2 Statut Financière La RATP a un statut Particulier depuis 1959. Le faite d’être une EPIC lui permet d’être autonome de ses investissements.

En revanche suite aux différentes modifications de l’environnement législatif, la RATP s’engage dans un système de contrat de transport avec une autorité organisatrice qui à une délégation de la région île de France. La RATP devient financièrement dépendante du contrat qui la lie au Syndicat des Transports d’Île de France (STIF).

2.1.3 Le STIF L’autorité organisatrice des transports de la région Île de France est constitué d’un ensemble d’élus de la région, des élus de départements la constituant, des représentent de la chambre de commerce et de l’industrie ainsi que des présidents des établissements public de coopération intercommunal d’ile de France. Le STIF est présidé par la région avec l’aide des élus locaux et est financé par l’état, la région, les départements ainsi que les voyageurs …

2.2 Département Matériel Roulant Bus (MRB) Au sein de la RATP, le département MRB contribue à la pérennité et au développement de l’entreprise, notamment du réseau bus. Ceci en produisant un service de maintenance des autobus à un haut niveau de qualité et à un coût compétitif.

2.2.1 Activités et mission du département

Ø Réparation, entretiens et dépannage des autobus comme réparation des autobus accidentés.

Ø Modification sur les autobus : travaux de modification qui sont pilotés par l’unité IAE.

Ø Acquisition et maintenance du matériel roulant : autobus, véhicules de service, camions, etc. et les équipements associés à un coût compétitif.

Ø Maintenance des équipements d’information voyageurs des autobus et tramway.

Ø Maintenance des équipements embarqués électroniques : BDL , ICS , SAM .

Ø Mise à disposition des autobus à l’exploitant qui est le département BUS.

Ø Paramétrage des équipements électroniques embarqués : écrans voyageurs, girouettes, annonceurs sonores.

Ø Fournir la qualité de service attendue par le STIF : propreté, accessibilité et information voyageurs. Ø Gérer et rénovation des sites industriels de maintenance et de remisage : les centres Bus

Ø Gestion de l’outillage et équipements industriels.

2.2.2 Les objectifs du département

Ø Renforcer les actions de performance opérationnelle au service du contrat STIF et en vue de remporter de nouveaux contrats lors de la mise en concurrence.

Ø Réussir la transition énergétique du parc d’autobus Plan Bus 2025 .

2.2.3 Organigramme du département MRB

2.1 Ingénierie Autobus et Equipements (IAE) IAE est une unité d’ingénierie du département MRB, il est constitué de 34 personnes dons les missions sont très variés couvrant un spectre accès large qui est :

• Rédaction des spécifications techniques des autobus.

• Contrôle des spécifications à la réception des autobus.

• Gestion d’appel d’offre d’achat des autobus neuf.

• Spécification technique des équipements embarqués.

• Gestion de projet des nouveaux équipements embarqués.

• Analyse de la valeur des Autobus.

2.1.1 Les projets et expérimentations

Ø Transition énergétique du parc dans le cadre de plan BUS 2025

Ø Expérimentation d’autobus électrique

Ø Etude et expertise pour l’évolution des systèmes embarqués

2.1.2 Organisation de l’unité IAE Mon stage s’est déroulé dans l’unité IAE au sein de l’entité Expertises et Projet Autobus. Samir Ammenouche, mon tuteur de stage, Ingénieur chef de projet électronique et équipements embarqués est accompagné de deux ingénieurs et de deux techniciens supérieurs au statut métrise.

3 Présentation du travail

3.1 Présentation les missions de stage Dans le cadre de nouveau projet de la RATP plan BUS 2025 et l’arrivée de nouveaux matériels roulants à partir de juin 2019 avec des écrans d’information voyageur de 29’’ en complément de bandeaux lumineux de bords, j’étais en charge de deux sujets importants :

Ø Sujet 1 : Paramétrage des écrans d’information voyageur

Ø Sujet 2 : Test et validation de bon fonctionnement de ces écrans dans l’atelier et sur le terrain. J’ai pu réaliser ces sujets de manière autonome.

J’ai rendu compte de l’avancement de mon travail lors de réunions que je faisais avec mon tuteur toutes les deux semaines.

3.1.1 Sujet 1 : Paramétrage des écrans d’information voyageur LUMIPLAN Lumiplan est une entreprise française spécialisée dans l’information dynamique. Ceci est un outil de communication qui permet de diffuser des informations d’une manière visuelle comme : les vidéos projections, les girouettes, les écrans lumiplan qui seront utilisés dans les autobus de la RATP pour le but d’informer les voyageurs.

L’unité IAE utilise des outils et fichiers de paramétrage, ainsi que des logiciels qui permettent de faire toute modification, transformation, correction, analyse de donnés des lignes de Bus de la RATP.

La préparation des donnés de ligne de Bus de la RATP (fichier, fdl ,fpv,..) est réalisée quotidiennement sur un équipement embarqué qui se trouve dans les autobus qui est : le Système d’Aide à l’Exploitation (PE SAE). Ce boitier a une adresse IP permet à l’utilisateur de se connecter à son réseau pour télécharger et transférer les donnés de la ligne dans les véhicules.

Certaines donnés et logiciel propres, qu’on trouve dans un autre équipement embarqué : le Boitier De Localisation à Nouvelle Génération (BDL NG) sont déjà préparés et déposés dans un Serveur de Gestion des Equipements (SGE PE SAE) comme : le logiciel SIEL Tools, FDL que j’ai téléchargés moi même dans quelques véhicules.

Le téléchargement de ces donnés s’effectue avec l’intermédiaire d’une chaine de communication entre les systèmes embarqués dans les véhicules et les différents systèmes centraux. Cette chaine est la CSV (Communication Sol Véhicule) que je vais détailler ci-dessous : La chaine CSV . Le SGES est un serveur qu’on trouve dans le système central, il tient un rôle important car c’est lui qui s’occupe du suivi des véhicules, il a en charge de donner l’impulsion de différentes transfert de donnés, et de mémoriser le suivi des échanges de fichiers et d’informations dans la chaine CSV.

OUTILS DE PARAMETRAGES La RATP exploite près de 350 lignes de bus en île de France, chaque ligne de bus dispose de données d’information voyageurs. Une ligne de bus est :

• Un ensemble de points d’arrêts

• Un ensemble de missions

• Un ensemble de parcours

1) Fichier Descriptif des Lignes (FDL) : Ce sont des fichiers de paramétrage informatiques, codés en binaire, contiennent un ensemble de données de la ligne de Bus.

2) SIEL Tools : un logiciel qui convertie les fichiers (FDL) en fichiers Excel. Il contient les caractéristiques des lignes (points d’arrêts, Missions, Parcours, Identifiants des points d’arrêts…)

3) La Moulinette : c’est un classeur Excel qui contient des feuilles de calculs organisées. Chaque feuille contient différentes fonctions numériques permettant d’automatiser le traitement des donnés de ligne de Bus de la RATP.

Grace aux différentes fonctionnalités de l’Excel, l’unité IAE l’utilise aujourd’hui comme premier outil de paramétrages, ils l’utilisent pour toutes modifications, correction, analyse de données de ligne de Bus.

La moulinette contient six feuilles de calcul : 1. Mission : chaque jour, le machiniste a des missions à suivre selon le parcours de sa ligne, en générale il ya 10 à 30 missions par jour, selon la distance et le nombre de point d’arrêts. 2. Les points d’arrêts : c’est les noms des arrêts, ou les Bus s’arrêtent pour permettre aux usagers de monter ou de descendre du véhicule. Sur les 12680 point d’arrêts de Bus, la RATP donne un identifiant (ID BDGEO) pour chaque arrêts. On y trouve aussi des coordonnés: Y latitude et X longitude, des donnés de localisation géographie qui permettent de trouver la position de Bus sur le plan. 3. Numéro de la Ligne : c’est un numéro commercial, donné pour chaque ligne de bus en Île de France comme ligne 393 …..

4. Transformation des noms commerciaux : on utilise cette feuille pour renommer tous les arrêts selon le nouveau catalogue de ligne de Bus de la RATP.

5. Export Arrêts : Cette feuille est programmée par des fonctions Excel. CANCATENER : pour ne pas perdre de temps pour réécrire le contenu des feuilles précédentes, on utilise la fonction Cancatener pour assembler les caractères et le contenu des cellules des feuilles : Numéro de la ligne et Point d’arrêts. RECHERCHEV à gauche et droite : Elle permet de faire une rechercher dans un tableau de valeurs et de renvoyer la valeur trouvée dans une cellule déterminée à l’avance.

Cette fonction va rechercher dans la première colonne de la feuille point d’arrêt, la valeur indiquée par la valeur recherchée. Quand elle aura trouvé cette valeur, elle va renvoyer le contenu de la cellule qui se trouve dans la même colonne désignée par le numéro de la colonne qu’on veut rechercher. 6. Export Parcours : 1) Outils du Fournisseur des écrans LUMIPLAN Ø Lumistudio : c’est un logiciel où l’on insère les classeurs Excel corrigés (Export Parcourt et Export Arrêts), qui contient les données de toutes les lignes mises à jour. Ce logiciel est multifonctionnel, permet de faire plusieurs modifications/transformations des données des lignes comme insérer la couleur de la ligne, supprimer/ajouter une mission, corriger s’il y’a des erreurs… Et enfin ce logiciel permet aussi de créer une clef USB que je vais insérer dans l’écran qui vas devenir automatiquement multi ligne.

3.1.2 Différentes évolutions sur les nouveaux bandeaux lumineux de bord : Les nouveaux écrans Lumiplan nécessitent à disposer de différentes évolutions, par rapport aux écrans d’avant qu’on trouve dans quelques Bus de la RATP.

Parmi ces évolutions on peut citer :

Ø L’affichage de la liste de tous les points d’arrêts et le parcours de chaque mission. Ø La couleur de chaque ligne.

Ø Affichage des correspondances.

Ø Information contextuelle (métro, trafic routiers, information, …)

Ø Affichage de plan de ligne complet ou par partie.

Ø Tous les arrêts qui étaient avant en majuscule seront ponctués avec : tirets, accent, exposant, majuscules et minuscules.

3.1.3 Processus de paramétrage proposé

3.1.4 Explication détaillée des opérations Conversion des fdl Avant de commencer toutes les opérations de paramétrage, mon tuteur de stage m’a fourni les 350 fichiers descriptifs des lignes. Ces fichiers informatiques contiennent 12680 points d’arrêts que je dois renommer selon le nouveau catalogue mis ç jour.

On n’y trouve aussi d’autres données nécessaires pour le bon fonctionnement du processus. En injectant le fichier fdl dans le logiciel SIEL Tools, il se convertie automatiquement en classeur Excel (fdl.csv.Excel), ce dernier à plusieurs feuilles contenant les caractéristique de la ligne que je vais décrire ci-dessous :

Ø Les Missions de la ligne : chaque mission contient un libellée (destination), un sens de direction, un code identifiant DBGEO de chaque point d’arrêts, l’intitulé de la mission doit correspondre au nom du terminus.

Ø Les points d’arrêt : il contient tous les arrêts desservis ainsi que leurs identifiant BDGEO qui sert à corriger les erreurs des fdl pour la suite de ma mission.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *