Quelles études pour devenir expert-comptable ?

Ayant le gout de l’indépendance et des responsabilités et très passionnée par les techniques de gestion, j’ai toujours pensé, depuis mon entrée au lycée, que devenir expert comptable serait un métier qui correspondrait à mes souhaits.
Donc, pour mon projet personnel et professionnel, j’ai eu la chance de rencontrer une experte comptable, ce qui m’a permis d’avoir une vision plus nette du métier et pouvoir enfin me projeter sur mes choix d’études.
Je vais d’abord présenter le métier d’expert comptable ; ensuite introduire le professionnel et vous parler de son parcours scolaire et professionnel pour, enfin, vous partager ma perception du métier et les apports de cet entretien.

Présentation du métier d’expert comptable

La fiche métier
«Un expert comptable est une personne qui vérifie la régularité des comptes des entreprises qu\’il a en charge. Il établit ou fiabilise la comptabilité de ses clients (artisans, commerçants, professions libérales, petites ou grandes entreprises, associations). Il les conseille également sur leur développement économique, leur fiscalité, les systèmes de gestion informatisés adaptés. Chaque année, il arrête les bilans financiers de ses clients ». (Source : ONISEP)

La formation et les diplômes

Pour devenir expert comptable il faut obtenir 3 diplômes (ou leurs équivalents) : le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG), ensuite le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) et enfin le diplôme d’expertise comptable (DEC), ce qui correspond à huit ans d’études supérieurs.
Chaque diplôme obtenu permet d’entrer dans le monde professionnel ou continuer ses études dans la filière ou vers d’autres cursus.
Pour valider le diplôme d’expertise comptable, il faut trois années de stage rémunérées dans un cabinet d’expertise comptable, la réussite à trois épreuves ainsi que la rédaction d’un rapport.
Aujourd’hui les experts comptables en France font partie de l’Ordre des experts comptables, créé par l’ordonnance du 19 septembre 1945.

Présentation du professionnel

La personne que j’ai eu à interviewer est une dame âgée de 43 ans, épouse et mère de deux enfants. Elle est d’origine franco-portugaise et elle est aujourd’hui à la tète d’un cabinet assez coté à Clermont- Ferrand.
Mon interview s’est passée dans son lieu de travail et a duré environ 50 minutes, avec prise de notes.
Mon professionnel ne souhaite que je révèle son identité, ni que je parle de son cabinet, pour des raisons personnelles.

Le parcours scolaire

La dame a obtenu son baccalauréat en 1994 à Lisbonne, au Portugal, et elle a opté pour une année sabbatique parce qu’elle ne savait pas vraiment le domaine dans lequel elle voulait s’orienter.
Suite à cette année sabbatique, elle est venue en France, et elle s’est inscrite à la Faculté de Droit de Paris où elle a obtenu sa licence.
Ensuite elle a commencé à s’intéresser au domaine de la gestion et elle décidé de s’inscrire à L’Ecole Supérieures des Sciences Commerciales (ESSCA) en 1998, où elle a obtenu son diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) et son diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG).
Elle est ensuite venue à Clermont-Ferrand et elle a côtoyé un expert comptable pendant 3 ans pour obtenir son expertise comptable.
Elle est devenue experte comptable en 2006.

Le parcours professionnel

Elle a travaillé avec pas mal d’entreprises locales où elle était soit cadre financier soit responsable des comptes de fin d’années.
En 2010 elle a décidé d’ouvrir son cabinet d’expertise pour une question d’autonomie et de flexibilité ; en effet elle ne se considérait pas vraiment épanouie en entreprise après tant d’années d’études. Aujourd’hui son cabinet regroupe environ 9 personnes, entre chefs de groupe et assistants, et leurs activités principales sont les contrôles financiers, l’expertise financière, les conseils de développement, les audits de restructuration, …

Le compte rendu et l’analyse de l’entretien

 Pouvez-vous me décrire une journée type d’un expert comptable qui travaille en cabinet ? « Je n’ai pas vraiment une journée type, chaque jour est différent du précédent » : celle-ci a été sa
première réponse.
En effet, elle m’a fait savoir qu’elle n’a pas un horaire fixe de début et fin de journée ; tout dépend de la
période de l’année et de la charge de travail qui varie par rapport à cela. Donc dans cette période de l’année, elle travaille du lundi au vendredi, et elle fait du 8h-17h ou du 9h-18h.
Elle a souvent des rendez-vous le matin avec les chefs d’entreprise ou les commerçants locaux ; elle leur donne des conseils sur les créations d’activités, les stratégies à mettre en place, les investissements et la rentabilité des projets entre autres. Chaque client nécessite ainsi une attention précise, ce qui fait la variété de son travail.
Elle ne prend pas vraiment de pause, elle a dit, car dans son temps libre elle consulte les dossiers de ses clients ; s’il y a des mises à jour ou des améliorations à apporter.
Ensuite elle s’assure du bon fonctionnement du cabinet, c\’est-à-dire tout ce qui manager le groupe avec lequel elle travaille, leur donner des taches, les assister, …
 Votre travail présente-t-il une charge de travail importante ?
Son métier représente une charge de travail vraiment importante car toute décision lui revient entre
autres. En effet, elle doit s’en charger personnellement même si elle a des collaborateurs.
Je lui ai donc demandé à savoir si elle arrivait à concilier sa vie professionnelle et sa vie personnelle. Elle a répondu qu’il n’y a pas vraiment une séparation entre les deux ; pour elle il n’existe pas un temps
consacré totalement au travail et un temps dédié exclusivement à sa vie personnelle ; car elle est amenée à être très disponible :
– De un, parce qu’elle dirige un groupe de personnes qui peuvent avoir besoin d’elle à chaque instant dans la journée;
– De deux, parce qu’elle est une conseillère privilégiée de ses clients, et des fois elle se déplace dans leurs entreprises ;
Par contre cela ne lui empêche pas de maintenir une relation stable avec sa famille et partir en vacances de temps en temps.
 Combien de langues parlez-vous ?
Cette experte comptable parle 3 langues : le portugais, le français et l’anglais. Donc son premier conseil
a été de maitriser le plus de langues possibles car avec l’internationalisation des entreprises, beaucoup de dirigeants ne sont pas forcément des français.
 Quels sont les caractéristiques/compétences nécessaires pour devenir expert comptable ? Elle voit l’expertise comptable comme un métier qui est en évolution continue ; donc il faut avoir une
certaine culture générale, des connaissances juridiques et bien maitriser les outils informatiques. Et surtout suivre l’actualité sur tous les plans car les réglementations et les conventions peuvent changer à tout instant.
Elle décrit son travail comme un métier très relationnel ; c’est donc primordial de l’aimer, d’être passionné et, étant chef, de toujours dégager de la bonne humeur ne serait-ce que pour les gens avec qui elle travaille. Il faut très patient, réactif, savoir travailler en équipe et savoir écouter. C’est un travail qui demande une maitrise du stress donc elle ne se prive pas, des fois, d’éteindre son téléphone et faire du karaté de temps en temps.
 Est-ce que le métier d’expert comptable est un métier d’avenir ?
Elle m’a fait comprendre qu’aujourd’hui le domaine de la comptabilité est l’un des plus menacés par
l’automatisation ; par contre le travail et l’apport d’un expert comptable en termes de conseils stratégiques et d’assistance ne peut pas être remplacé par des robots.
Donc elle pense que oui, c’est un métier d’avenir. Et le plus l’on se spécialise, le mieux c’est.
 Si vous auriez à refaire un choix, auriez vous choisi de devenir expert comptable ?
Elle pense qu’aujourd’hui elle aurait pu devenir une grande avocate ou juge d’une cour d’appel. Mais
elle dit qu’elle n’aurait pas pu faire un meilleur choix car elle est épanouie dans son métier, cela lui offre beaucoup d’opportunités et le plus important : elle aime ce qu’elle fait.

Apport de l’entretien

Avant l’interview je m’attendais à ce que le métier d’expert comptable soit un métier très « formel » et strict. Je m’imaginais, en effet, un expert comptable comme étant une personne qui passait sa journée à faire des calculs et à établir des états financiers.
Cet entretien a vraiment changé ma vision, et m’a fait comprendre que c’est un métier très polyvalent et plutôt relationnel. Un travail pas monotone et très rentable.
Dans ce métier il y a certes des réglementations mais dans le cas de cette dame, avoir et travailler dans son cabinet lui permettent d’être plus flexible et plus autonome, et c’est l’indépendance que je souhaiterai avoir dans mon potentiel travail.
Néanmoins ça demande de la rigueur et beaucoup de sacrifices puisque c’est un métier qui regroupe aujourd’hui plus d’hommes que de femmes.

Je vois en ce métier une carrière pas banale, qui regroupe plusieurs fonctions et qui me permettra de venir en aide aux autres, ce qui me parait très important.

Cette expérience m’a vraiment aidée à concrétiser mon projet personnel et professionnel. Pour la suite de mes études je pense que je vais m’orienter dans une licence comptabilité et finance, pour intégrer ensuite un Institut d’Administration des Entreprises (IAE) dans un master comptabilité, contrôle et audit.
J’essayerai également d’obtenir des stages en entreprises pour comparer les deux cas de figure.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *