Démographie de Singapour

Singapour est le «pays» le plus densément peuplé en Asie du Sud-Est et le deuxième sur un classement mondial, juste derrière Monaco. Aujourd’hui 5,7 millions de personnes vivent dans cette cité-état qui s’étend sur seulement 719 km². Ce qui est encore plus étonnant, c’est la diversité ethnique, linguistique et culturelle de ces habitants.

Les ethnies singapouriennes

Singapour regroupe quatre groupes ethniques principaux qui sont les chinois (74,3%), les malais (13,3%), les tamouls (9,1%) et ce qu’on appelle les « autres ». Cette dernière catégorie regroupe essentiellement les occidentaux (australiens, britanniques, etc.), on retrouve aussi des étrangers qui viennent de l’Asie (les thaïs, les philippins, les indonésiens, etc.).

Ces différentes ethnies sont arrivées à des moments différents de l’histoire de la cité-état.
Les chinois ont migré principalement du sud de la Chine vers cette région de l’Asie du Sud-Est dans le milieu du 20e siècle.

Les tamouls, quant à eux, sont arrivés dans l’archipel pendant l’occupation britannique. En effet, les britanniques voulant exploiter la région à des fins d’échanges commerciaux et pour les plantations, ont fortement incité des indiens à s’installer à Singapour pour pouvoir y travailler.

En revanche, les malais sont considérés comme l’ethnie autochtone de Singapour.
Géographiquement parlant, ces ethnies vivaient séparément et n’échangaienter pratiquement qu’entre elles. C’est pourquoi, le gouvernement singapourien a mit en place le programme « quota ethnique » qui consistait à regrouper les différentes ethnies et les inciter à vivre ensemble en échange d’avantages sociaux .Cependant, cet état regroupe tellement d’ethnies différentes que la langue est devenue un réel problème.

Un état quadrilingue

À Singapour il y a quatre langues officielles : l’anglais, le mandarin, le malais et le tamoul. Il est intéressant de voir que ces quatre langues sont comprises par la majorité des personnes même si seulement 36,4% de la population ont une de ces langues en tant que langue maternelle. Le malais est considéré comme la langue national même si elle n’est pas reconnue officiellement.

Chaque langue est considérée «véhiculaire» pour chacune des ethnies qui y sont rattachés car il faut savoir que comme dans le cas de l’ethnie chinoise on ne parle pas que le mandarin mais plusieurs dérivés de la langue chinoise. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’un des premiers ministres de Singapour, Lee Kuan Yew a lancé une campagne «speak mandarin» pour inciter à l’ensemble de l’ethnie chinoise à parler la même langue.
L’anglais, qui est la langue la plus parlée dans la cité-état est aujourd’hui utilisée dans le domaine académique, l’administration et est la langue véhiculaire intra ethnique.

L’importance de savoir parler anglais a tant augmentée que depuis 2010, chaque personne voulant immigréimmigrer à Singapour (surtout pour le travail), doit passer un test pour prouver leur niveau et obtenir un permis de travail ou un visa.

Le gouvernement attache une importance capitale à la maitrise de cette langue car ils pensent fortement que l’économie du pays pourrait en souffrir.
Par ailleurs, l’anglais est de plus en plus utilisé comme langue à la maison.
De plus, récemment, une « nouvelle langue » a fait son apparition, on l’appelle le Singlish. Cette nouvelle façon de parler n’est qu’un mélangeixe entre les quatre langues officielles du pays ayant pour base l’anglais et elle est beaucoup employéer par la population dans la vie de tous les jours et dans les situations informelles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *