Analyse économique de la migration climatique en Afrique

I) Contexte général

Par l’évolution d’un nouveau système productif passant de la forme traditionnelle a un système industriel basait sur une machine à forte demande en énergies fossile et en ressources naturelles, cependant. Un tel modèle pollueur conduisait au tremblement de l’équilibre climatique. En fait, le changement du climat résultait par l’augmentation du niveau moyen de la température mondiale par rapport au niveau préindustriel (1850-1900) soit 150C constituait une source de réchauffement de la terre, ce dernier créait un déséquilibre sur le bien être mondial (perte d’emploi perte de ressources maladies …etc.).

Parmi les phénomènes produits par le réchauffement climatique (hausse inexorable du niveau de la température mondial par rapport au niveau préindustriel à cause de l’accumule des GES dans l’atmosphère) notre recherche se focalise sur le phénomène de la migration (déplacement) des populations à cause des crise environnementaux.
L’émergence du phénomène de la migration est commencée par l’apparition des populations, les motifs d’existence de cette dernière sont multiples et demeurait en évolutions selon le les contextes des civilisations, ils portaient de différents natures à savoir économique, politique, religieuse social, environnemental…etc.

Selon l’Organisations International de la Migration (OIM) La migration climatique ou la mobilité environnemental est définie comme le fait qu’un groupement de population déplacé (déplacement planifier ou arbitraire) de leurs résidences habituelles à une autre place soit à long ou à court terme, ce flux migratoire pourrait être à l’intérieur du pays au-delà des frontières nationaux, à cause des risques climatique il devient difficile d’avoir des conditions de vie digne permettrons de s’installer durablement en même place.

Les crises environnementales pourront porter plusieurs formes, elle se diffèrent d’une zone a une autre selon les caractères (climatique, écologique, géographique…etc.) de cette dernière.

Selon ces formes on peut citer quelques types des phénomènes conduisant à la mobilité environnementale :
• Baisse de la récolte à cause de (sécheresse, dérèglementation des saisons pluviométrique, faible productivité de la terre, Pénurie des source hydrique …etc.)
• Hausse du niveau de la mer. Fonte des glaces.
• Catastrophes naturelle (inondations, vagues de chaleur extrêmement chaude, tempêtes destructives)
• Etc.

La migration climatique constituait une autre preuve sur les menaces économique, sociale et même existentielle sur les populations qu’a constituait les changements climatiques, cependant cette dernière est le fruit d’un modèle industriel linéaire fondait sur les postulats classiques de la rationalité et de la maximisation du profit, or, malgré les efforts alloués, ce modèle est échouée a d’intégrer de manières rigoureuses l’intérêt d’une partie importante de la population mondiale, cette partie vulnérable ne retirait pas suffisamment du profit, mais plutôt ils paient autant du coût qu’ il ne retirent.

Cependant, le phénomène de la migration (déplacement) liée au changement climatique touche gravement les pays en développement d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine…etc. a faibles moyens financiers et logistiques , mais c’est évident que les pays riches ne sont plus épargnés d’être impacter, si nous prenons à titre d’illustration l’Etats-Unis, la première puissance économique, les populations de180 villages D’Alaska sont exposés au déplacement à cause de l’érosion, de la fonte glacier et les inondations, à New York 22% des habitants pourront mourir à cause des vagues de la chaleur extrême.

La dérèglementation climatique conduit à a une bouleversement des conditions de vie, ses effets sur les population toucher portent plusieurs forme (perte des résidences, perte de l’emploie, des effets sanitaire, mort de famille, manque d’alimentation …etc.), ces impacts et d’autres font appelle à une intervention de diffèrent acteurs locales, nationales ainsi que mondial pour fournir d’une part l’assistance urgent en cas de crise d’autre part que construire un modèle d’intégration des gens soit en même place ou dans d’autre zone viable .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *